ACCUEIL     |       SCENE      |       TEXTE      |         FILM   

     SPECTACLE RUSSE EN FRANCE



bouffons

Le spectacle

Un bateau à la dérive. Quelques fous, bouffons grotesques, ont embarqué pour un ailleurs chimérique, « loin du monde » disent-ils. Les acteurs du collectif A.R.T.O. (Acteurs et Régisseurs de Théâtre Associés), sous la houlette de Nikolaï Rostchine, s'inspirent des motifs de L'Ecole des bouffons de l'auteur belge Michel de Ghelderode (1898-1963), et de La nef des fous de Sébastien Brandt, oeuvre moraliste du jurisconsulte et poète alsacien du XVIe siècle. Embarquées sur la Nef, les figures des miniatures médivales tentent au fil d'une fable primitive, initiale, de s'inventer une religion commune, nouvelle. L'un d'entre eux deviendra peut-être leur idole, l'objet de leur culte. Le plateau théâtral se métamorphose en vaste pont de bateau déployé.

Après l'exceptionnel succès des Apiculteurs (Passages 2003), les chanteurs et musiciens, artistes d'ARTO, créent des instruments de musique inspirés des gravures anciennes. Cris, lamentations, éructations se mêlent dans un genre qui fait la part belle au corps et à la voix, à l'acteur absolu. Ils élaborent un langage dramatique impulsif et neuf. Ils jouent des thématiques bibliques, épinglent la superstition, se rapprochent des mystères et autres formes originelles pour renouer avec la magie d'un théâtre visuel et vivant.




L'Ecole des Bouffons

Mise en scène
Nikolai Rostchine
Collectif Artistique A.R.T.O.


Avec
Dmitry Arosiev
Cho Ha Seok
Denis Iakovlev
Oleg Guerasimov
Alexander Komissarov
Serguei Pechenkine
Serguei Savitskiy
Yulia Shimolina
Mikhail Stankevich
Alexandra Streltsina
Dmitry Volkov
Ivan Volkov
Natalia Voloshina
Michael Wighton


Coproduction
Centre Théâtral Meyerhold, Moscou /
Centre dramatique Thionville Lorraine /
Théâtre de la Manufacture CDN Nancy Lorraine

Créé à Thionville le 9 mai 2005



fullversion EXTRAIT VIDEO 3 MN





La presse française

On se souvient des Apiculteurs, le premier spectacle wilsonien de la scène russe par l'équipe de la "Nef des fous", emmenée par Nicolaï Rostchine. La même équipe nous revient, rebaptisée ARTO (acteurs et régisseurs de théâtre associés) avec une création maison, l'Ecole des bouffons, embarquée sur un envoûtant navire en bois qui, dans les grincements, s'avance sur la scène et s'ouvre comme une orchidée ou un gigantesque Polly Pocket. Des cales de ce navire aux allures de cheval de Troie, sort une horde moyenâgeuse et vociférant.
Techniquement conseillée par les cauchemars de Jérôme Bosch, les acteurs qui font bloc se livrent à une illustration grotesque des sept péchés capitaux. La gourmandise est de loin le plus énorme et le plus drôle de ces péchés. Créé au festival Passages de Nancy qui vient de s'achever, le spectacle est repris à Paris. A Nancy, il prenait place dans un panorama de la jeune scène moscovite, qui, par tous les pores et toutes les portes, cherche à sortir du carcan pesant du théâtre traditionnel russe. A cet égard, l'Ecole des bouffons laisse le souvenir d'une horde hurlante qui crie à hue et à dia dans la nuit en attendant d'y voir plus clair. Le spectacle n'est pas sous-titré, d'une part parce que les mots ne sont pas aux avant-postes, d'autre part parce que ceux qui sont proférés ont été appris phonétiquement.
Jean-Pierre THIBAUDAT - Libération - 19/05/2005


 

   SPECTACLES RUSSES sur nos scènes saisons de 2001 a 2003




 

   SPECTACLES RUSSES sur nos scènes saisons de 2004 a 2012




 

le theatre russe par Gilles Morel depuis 2006 - tous droits reserves